Menu

C’est un nouveau projet qui a vu le jour en 2017 avec la Compagnie 1er mars autour des lavoirs en état.
Saint-Aignan, Thin le Moutier et Chemery-sur-bar ont accueilli cette pièce avril 2018.

Les Itinéraires chorégraphiques proposent une diffusion sur tout le territoire d’une même compagnie sur des thèmes divers qui allient patrimoine, médiation, découverte etc.. 

En Septembre et Novembre 2018, la thématique portera sur la destruction et la déchirure dans le cadre de la commémoration :

Comment la danse aborde le thème de la guerre et de ses conséquences? 

 

 

 

Le 15 septembre 2018 : Représentation du spectacle « Eudoxie » de la Compagnie ManOk à la Forge Gendarme de Vrigne au Bois.

Danse butô & univers sonore

Œuvre chorégraphique et musicale créée par Man’Ok et Cie pour les villages détruits lors de la Grande Guerre.

« Sur treize villages bombardés, saccagés, seuls deux ont été reconstruits à proximité. Les onze autres, abandonnés et désertés, ont finalement été classés en « zone rouge » apres la guerre, du fait des dangers encourus par les personnes qui auraient souhaité y retourner vivre. Trop de bombes, trop de morts, humains et animaux, qui en ont fait un lieu pollué. La « Verdunisation », terme apparu pour définir la dépollution de l’eau par traitement au chlore gazeux, n’a pas suffi.

Ces onze villages tenteront de laisser une trace. Des arbres seront plantés, au milieu de pierres éparses, des chapelles, des ouvrages commémoratifs, des nécropoles érigées.

Aujourd’hui s’y côtoient ruines recouvertes par la nature et ses forêts, et des monuments tentant de préserver ce qui reste du souvenir. Des pancartes de rue ou de place matérialisent ce que furent ces villages. Des écriteaux signalent les activités qui y étaient pratiquées (maire, école, boulangerie, charron, café, épicerie,..).

Eudoxie, oubliée dans les pierres, enfouie dans les racines, reprends vie ans plus tard. Les ruines des villages sont ensevelies par la forêt, couvertes de terre et d’humus. Le Paysage apaisé nous protège contre les souvenirs de désastre humain.

Eudoxie tente de se rappeler. Sa mémoire se perd dans les souvenirs lointains. Perdue trop jeune dans une histoire qui ne lui appartenait pas et qu’elle voudrait oublier. Arrachée trop jeune à une histoire qu’elle aurait aimé poursuivre, mais qui lui a été enlevée.

Eudoxie erre entre ses songes et la réalité de son village déserté, autrefois plein de vie. »

 

Les 10 et 11 novembre 2018 : Deux visitées guidées « chorégraphiques » au Musée de la Guerre et de la
Paix de Novion Porcien.